Réseau
+suivre
Email
Tchat
102 aiment 1073095 visites
19 avis sur cet artiste
Recevoir ma newsletter
Create link towards this page
Artist - Homme - 72 ans
Chateauroux (Centre), France

Je recommande

Interview de Quat'sous par Artisteo.com
Article créé le 28-04-2015
Guetteurs progression du travail
Article créé le 05-02-2014
Pommes vs prunes, Brignoles (Vars)
Article créé le 16-10-2013

I like

J'y vais

Aucune présence à un évènement
Artworks > Artwork : Ophélie
Ophélie
Added the 07-17-2019

Presentation of the artwork

Structure en résine époxy Résoltech 1050 ambrée et silice colloîdale obtenue par moulage silicone d'une sculpture en terre glaise d'après "l'inconnue de la Seine", elle même noyée dans une résine époxy surf clear.



Imprimer
Arthur RIMBAUD
1854 - 1891
Ophélie
I

Sur l'onde calme et noire où dorment les étoiles
La blanche Ophélia flotte comme un grand lys,
Flotte très lentement, couchée en ses longs voiles...

  • On entend dans les bois lointains des hallalis.

Voici plus de mille ans que la triste Ophélie
Passe, fantôme blanc, sur le long fleuve noir.
Voici plus de mille ans que sa douce folie
Murmure sa romance à la brise du soir.

Le vent baise ses seins et déploie en corolle
Ses grands voiles bercés mollement par les eaux;
Les saules frissonnants pleurent sur son épaule,
Sur son grand front rêveur s'inclinent les roseaux.

Les nénuphars froissés soupirent autour d'elle;
Elle éveille parfois, dans un aune qui dort,
Quelque nid, d'où s'échappe un petit frisson d'aile :

  • Un chant mystérieux tombe des astres d'or.

II

Ô pâle Ophélia ! Belle comme la neige !
Oui tu mourus, enfant, par un fleuve emporté !

  • C'est que les vents tombant des grands monts de Norwège

T'avaient parlé tout bas de l'âpre liberté;

C'est qu'un souffle, tordant ta grande chevelure,
A ton esprit rêveur portait d'étranges bruits;
Que ton coeur écoutait le chant de la Nature
Dans les plaintes de l'arbre et les soupirs des nuits;

C'est que la voix des mers folles, immense râle,
Brisait ton sein d'enfant, trop humain et trop doux;
C'est qu'un matin d'avril, un beau cavalier pâle,
Un pauvre fou, s'assit muet à tes genoux !

Ciel ! Amour ! Liberté ! Quel rêve, ô pauvre Folle !
Tu te fondais à lui comme une neige au feu :
Tes grandes visions étranglaient ta parole

  • Et l'Infini terrible effara ton oeil bleu !

III

  • Et le Poète dit qu'aux rayons des étoiles

Tu viens chercher, la nuit, les fleurs que tu cueillis;
Et qu'il a vu sur l'eau, couchée en ses longs voiles,
La blanche Ophélia flotter, comme un grand lys.

Artwork name Ophélie
Years of creation2019
Technique Sculpture Assembling
Medium (or under technique) Materials and matters > Resin > Epoxy
Expression forms Assembling structure, Luminous work
Styles Poetic, Dreamlike
Themes Spirituality, Face
Couleurs dominantes
Available for rental No
Available for sale Yes, at the price of 1200 euros
Poids5 kg
Size31x9x48 cm
Ils ont eu un coup de coeur pour cette oeuvre d'art (0)
None
Services d'Artisteo
Foire aux questions
API, bouton Partager
Conseil du mois
Présentation du service
A propos d'Artisteo
Contact service clients
Conditions d'utilisation
Partenaires - Société éditrice
Changer de langue : FR - EN - ES
Réseau de diffusion Artisteo
artisteo.tv
galerie-art.net
oeuvre-art.fr
Artisteo sur Facebook
Artisteo : Galerie art